Correction

Parce que l’attention à l’orthographe, la grammaire, la syntaxe, est la moindre des politesses que des communicants doivent à leur cible.

Dans tous les documents internes et externes, les BAT, les rapports, les propositions de voies, peuvent se glisser des fautes rédhibitoires pour les clients. C’est souvent le cas dans des textes qui nécessitent une grande implication dans le fond et qui détournent donc l’attention de la forme. Je propose donc de corriger, de reformuler, de développer tous vos textes avant que vous ne les envoyiez à leur destinataire. La relecture est plus efficace quand elle est faite par un intervenant extérieur. Pour ma part, je préfère n’envoyer mes textes à mes clients que lorsque je les ai laissés reposer quelques heures et que j’ai pu les relire avec du recul et l’esprit critique aiguisé. Une faute de frappe ou une faute d’accord peut changer radicalement le sens d’une phrase et être à l’origine d’un malentendu.

Je ne suis pas correctrice au sens propre, je n’ai pas fait d’études dans ce sens et ce n’est pas mon activité principale. Et il me semble d’ailleurs, mais ce n’est que mon avis, que le langage, dans le marketing et le web, doit être allégé et direct. Si la langue est pompeuse, complexe, si on vise la performance linguistique, on perd à coup sûr son lecteur. On peut instiller de la poésie au web et c’est même ma valeur ajoutée, mais à condition qu’elle soit utilisée pour sa seule fonction de repousser les limites de l’imaginaire. Elle doit donner plus de sens au message principal, pas l’obscurcir.

Alors pourquoi faire appel à moi pour relire vos documents? parce qu’il n’est pas rare de croiser des sites internet remplis de fautes d’orthographe. Quelque soit la qualité des prestations que la société propose, celle-ci sera soupçonnée de négligence, et il sera difficile pour l’internaute de surmonter cette première mauvaise impression. Ce laxisme orthographique est encore plus inadmissible quand il s’exhibe en grand format sur des panneaux publicitaires, ou qu’il s’adresse à des millions de personnes dans des publicités télévisées. Une fois repérées, ces petites erreurs deviennent obsédantes et font perdre au message tout son impact ; au contraire, elles desservent la marque.